Maillot anniversaire stade rennais

STADE RENNAIS FC - PARIS SAINT-GERMAIN (2 - 0) - Résumé - (SRFC - PSG) / 2021-2022 Bâle dim. mar. ven. 26 jeu. dim. Clermont-F ven. 6 ven. lun. jeu. En coupes, le bilan n’est pas plus flatteur. Côté arrivées, le bilan rattrape difficilement celui des départs. Côté départs, outre Artigas, le Stade rennais voit partir à la retraite son attaquant suédois Bengtsson, quand Henri Baillot va user ses derniers crampons dans sa région natale, à Bar-le-Duc. Salvador Artigas repart à la Real Sociedad, et est remplacé par son ancien coéquipier Henri Guérin qui, comme l’Espagnol et son prédécesseur François Pleyer, officiera comme entraîneur-joueur. Calamiteux à l’extérieur, Henri Guérin et ses hommes doivent l’emporter chez des Verts tout juste sacrés champions de France pour être certains de se maintenir. Vainqueur de la Coupe de France 1965, les rennais disputent la saison suivante la Coupe des vainqueurs de coupe. Pour la seconde fois de leur carrière, Cardiet et Cédolin, seuls rescapés de 1965, soulèvent la coupe. À l’issue de la première manche, les Rennais virent en tête, l’ayant emporté (2 – 0) grâce à des buts de Méano et Dombeck, mais Lille remet les compteurs à égalité en gagnant la seconde manche par le même écart de buts (1 – 3). Une belle est organisée pour départager les deux formations.

university 0 – 4), enfouis définitivement une semaine plus tard avec une seconde défaite (1 – 3). Quatorze ans après son dernier passage à ce niveau, le Stade rennais est relégué en Deuxième division. Peu à peu, l’équipe menée par Antoine Cuissard parvient à s’extraire de son marasme, en obtenant notamment une série de cinq matchs sans défaite en février – mars. Outre Guérin, l’autre recrue majeure de l’intersaison se nomme Antoine Cuissard. Antoine Cuissard qui revient aux affaires, lui qui avait déjà entraîné le Stade rennais entre 1961 et 1964. Le SRFC s’offre lui une première : jamais, depuis l’avènement du professionnalisme, un entraîneur rennais n’avait été prié de quitter ses fonctions en cours de saison. Antoine Cuissard débarqué, le Stade rennais doit se trouver un nouvel entraîneur. ↑ « G. Lacombe, nouvel entraîneur du Stade Rennais F.C. La rupture est de nouveau de mise quand, en 1993, Michel Le Milinaire est nommé entraîneur du club. Une nouvelle fois, Jean Prouff quitte le club. Les coupes n’auront – une nouvelle fois – pas sourit aux Rennais. Comme souvent, les coupes ne réconfortent pas l’effectif rennais.

Autres recrues, Émile Legangnoux, déjà passé par le Stade rennais UC en 1948-1949, et le jeune défenseur Yves Boutet qui se fera rapidement une place dans l’effectif rouge et noir. L’effectif rennais est lui aussi largement remanié. Le Stade rennais UC est également engagé en Coupe de France, et remporte la compétition pour la première fois de son histoire. Outre le championnat de France et la Coupe de France, cela se matérialise par sa présence lors de onze des treize éditions de la Coupe Charles Drago (jouée de 1952 à 1965), puis de la Coupe de la Ligue à partir de son institutionnalisation en 1994. En parallèle, selon ses résultats en championnat et en coupes nationales, il participe également à plusieurs reprises aux coupes européennes, apparues en 1957. Le Stade rennais y fait son entrée en 1965 via une participation à la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe. Son remplaçant est Jean-Raphaël Soucaret, président de Pfizer France, principal sponsor du club. Cet article est une ébauche concernant un club de football.

AD10S Diego Armando Maradona ad10s argentina d10s diego armando maradona diego riselli illustration maradona napoli pibe de oro rip soccer Rapidement dernier, le Stade rennais UC est le plus souvent incapable de s’illustrer à l’extérieur (1V-2N-14D !). Sur le terrain, les performances rennaises, bien que moins catastrophiques défensivement – notamment à l’extérieur -, seront sensiblement similaires à celles de l’année précédente. De loin la plus mauvaise équipe du championnat dans cet exercice, le Stade rennais compensera avec une défense bien plus performante. Le 23 mai 1972, la section football du Stade rennais université-club, la seule qui soit dotée d’une équipe professionnelle, franchit un cap dans son évolution. En attendant le remplacement de Cédolin, le groupe professionnel est pris en charge par Frédo Garel, qui assure l’intérim le temps d’une double confrontation face au FC Metz en Coupe de France. La veille, l’attaquant Jimmy Briand avait été victime d’une grave blessure au genou lors d’un entraînement avec l’Équipe de France. La saison 1955-1956 du Stade rennais Université Club débute le 21 août 1955 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 27 mai 1956 avec la dernière journée de cette compétition.