Maillot noir stade rennais

Le Stade rennais doit donc disputer en 1980-1981 une quatrième saison de suite en D2. La saison 1980-1981 du Stade rennais football club débute le 9 août 1980 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 23 mai 1981 avec la dernière journée de cette même compétition. La saison 1987-1988 du Stade rennais football club débute le 18 juillet 1987 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 21 mai 1988 avec la dernière journée de cette même compétition. La saison 1977-1978 du Stade rennais football club débute le 13 août 1977 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 27 mai 1978 avec la dernière journée de cette même compétition. ↑ a b et c Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p.

↑ a b c d e et f Claude Loire, op. ↑ Via deux rénovations du stade. Dubaële, resté deux ans à s’occuper des jeunes du club depuis 1974, trouve devant lui un effectif amoindri dès le début de saison. Bien visibles avec l’intégration en équipe première de joueurs issus du centre, les progrès sont également mis en lumière par leur présence dans les équipes de France de jeunes. La saison 1992-1993 du Stade rennais football club débute le 8 août 1992 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 2 juin 1993 par une défaite en match de barrage pour l’accession en première division. Les couleurs actuelles du Stade rennais FC proviennent du Football Club rennais qui évoluait en rouge et noir alors que le Stade rennais évoluait jusqu’alors avec un maillot à rayures verticales ciel et marine. Pourtant, il a été fait appel à quelques habitués du haut-niveau : Claude Arribas, Léon Maier, Didier Notheaux et Alain Richard, qui comptent chacun plusieurs saisons en D1, stade rennais boutique font ainsi leur apparition sous le maillot rouge et noir. Autres recrues, René Izquierdo et Claude Klimek, issus d’un Red Star qui vient d’abandonner le professionnalisme ; ou encore l’ancien attaquant martiniquais du Paris Saint-Germain Guy Nosibor.

Enfin, un attaquant guyanais est également recruté et fait ses premiers pas en métropole : il se nomme Jean-Claude Darcheville. Au Parc des Princes, l’AS Saint-Étienne de Robert Herbin fait face du mieux possible à des Rennais totalement déchaînés. ↑ Durant la même période des années 1970, la musique celtique, symbolisée par des artistes comme Alan Stivell ou Dan Ar Braz, connaît un renouveau qui la popularise, suivant un phénomène de mode qui fait alors rayonner la culture bretonne en France. L’hiver rennais est lui marqué par l’incident qui met aux prises Laurent Pokou avec l’arbitre de la rencontre opposant le Stade rennais au Stade Léonard Kreisker le 24 décembre 1978 au septième tour de la Coupe de France. 7 décembre : Élimination du club de la Coupe de la Ligue. Sous cette forme, le SRUC existe jusqu’au 23 mai 1972. À cette date, la section football, devenue professionnelle en 1932, prend son indépendance et le nom de Stade rennais Football Club. Cet article est une ébauche concernant un club de football. La saison 1974-1975 du Stade rennais football club débute le 2 août 1974 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 3 juin 1975 avec une relégation en Division 2, dix-sept ans après le dernier passage du club à ce niveau.

Le tableau suivant liste le palmarès des équipes de jeunes du Stade rennais FC, actualisé au 2 juin 2018, dans les différentes compétitions officielles au niveau national, ainsi que dans certains des tournois amicaux et saisonniers les plus prestigieux. À l’issue de l’antépénultième journée, ponctuée par une nouvelle défaite à Lille, le SRFC rentre dans la zone de relégation, conséquence d’un treizième match consécutif sans victoire toutes compétitions confondues. Une défaite concédée au Stade de la Vallée du Cher condamne les Rennais à ne jouer que la seconde place, conservée in extremis devant Guingamp. Grâce à ce résultat, combiné avec une défaite cannoise à Marseille, les Rennais passent devant les Azuréens au classement. Bien vite, le Stade rennais s’enfonce dans la deuxième moitié du classement, et son irrégularité chronique ne lui permet pas d’espérer beaucoup mieux. Auteur d’un début de championnat plus que médiocre, le SRFC s’installe dans la zone de relégation dès la deuxième journée, et ne la quittera pas jusqu’à la fin de saison. ↑ Houssaine Anafal voit son contrat résilié fin octobre.

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur maillot stade rennais.