Maillot stade rennais bleu

Comme en 1971, le match aller au Vélodrome voit Marseille s’imposer un but à zéro. Marseille (2 – 1) en septembre. 17 26 septembre Coupe de la Ligue Troisième tour Clermont E 1-0 a.p. Barrage D1-D2 retour FC Rouen 0 – 1 a.p. 41 1er avril Coupe de France 1/4 finale retour Auxerre D 2-1 a.p. La saison 1985-1986 du Stade rennais football club débute le 16 juillet 1985 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, maillot stade rennais pour se terminer le 25 avril 1986 avec la dernière journée de cette même compétition. ↑ a b c et d À l’été 1982, Jean-Luc Lagardère prend le contrôle du Paris FC qu’il renomme « Racing Paris 1 » avec l’accord du Racing Club de France. La saison 1991-1992 du Stade rennais football club débute le 20 juillet 1991 avec la première journée de Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 12 mai 1992 avec une défaite en barrages synonyme de relégation en deuxième division. La saison 1988-1989 du Stade rennais football club débute le 16 juillet 1988 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 20 mai 1989 avec une défaite en pré-barrage synonyme de maintien en deuxième division.

Le maintien obtenu de justesse en mai 1998 s’avère décisif pour le devenir du Stade rennais. En Coupe de France, le Stade rennais réalise son meilleur parcours depuis sa victoire en 1971. Après avoir logiquement sorti Lucé, il doit se frotter à un autre promu en D1, le Havre AC. En 1973, la formation rennaise retrouve le devant de la scène avec un parcours victorieux en Coupe Gambardella. L’année rennaise est marquée par l’émergence d’un jeune joueur nommé Jocelyn Angloma. Ce dernier est cependant prêté par l’AJ Auxerre, champion de France en titre, et vient compenser le départ de Grassi. Leur arrivée est complétée par celle de Thierry Ninot en provenance de Monaco, qui prend place dans une défense totalement remaniée où débarque également le Guingampais Gilbert Le Goff. Ce changement dans l’organigramme est loin d’être sans conséquences. Un changement qui ne porte pas ses fruits, puisque le Stade rennais est relégué en Division 2 en fin de saison, après un barrage perdu face au RC Strasbourg (0-4 puis 1-3). Artigas donne une touche hispanique à l’effectif rennais en recrutant ses compatriotes Patricio Eguidazu et José Caeiro. Le changement d’entraîneur s’accompagne d’une révolution dans l’effectif puisque celui-ci est en grande partie renouvelé.

Le second se révèle être un excellent buteur, qui permet de retrouver la D1 en 1956. Entre-temps, le Stade rennais dispute en juin 1955 un nouveau barrage, cette fois perdu contre Lille (0-1 puis 1-6), et change d’entraîneur, puisque Henri Guérin remplace Artigas à la suite de cet échec. Le FC Rouen, que le Stade rennais connaît déjà bien puisque le club normand fut son bourreau quelques mois plus tôt en Coupe de France (0 – 0 puis 0 – 2). Le match aller semble confirmer les craintes d’un échec (0 – 1), d’autant que le retour se joue dans l’antre des « Diables rouges » à Robert-Diochon. Du coup, le club se montre assez actif sur le marché des transferts, et le recrutement semble à première vue judicieux. Une ossature déjà dégagée, le recrutement est limité mais de qualité. Le début de saison du Stade rennais est loin de combler les attentes générées par les investissements financiers. Les résultats du début de saison laissent d’abord craindre une nouvelle période de disette sportive, deux défaites face à Orléans et Mulhouse faisant descendre le SRFC en milieu de tableau. Fort heureusement, les points accumulés en début de saison permettent au SRFC de disposer d’une marge confortable sur le RC Strasbourg et le SEC Bastia, qui semblent promis à la relégation, et une série de résultats plus positifs permettront aux Rennais de remonter à une honorable treizième place finale.

Après cette simple saison dans l’élite, le Stade rennais doit donc repartir en D2. ↑ Le Stade rennais élimine d’abord l’AS Saint-Étienne au stade Geoffroy-Guichard, puis sort le FC Mulhouse en matchs aller-retour. Lors de l’avant-dernière journée, les Rennais obtiennent un résultat décisif en arrachant une précieuse victoire à Saint-Étienne (1 – 0) grâce à un but de Thierry Turban dans le dernier quart d’heure. Alain Doaré, vingtième tireur de la séance, réussit enfin à tromper Bensoussan, donnant victoire et montée en D1 au Stade rennais FC. De retour au pain quotidien de la D2, le Stade rennais connaît un nouveau bouleversement après son échec de la saison précédente. Pour sa deuxième saison consécutive en D1, le Stade rennais connaît quelques changements d’ordre structurel. En effet, ces derniers opposent depuis la saison précédente les deuxièmes et troisièmes de chaque groupe sur une unique rencontre, avant que les deux vainqueurs ne s’affrontent en match aller-retour. Il débute avec l’équipe C puis intègre la réserve, avant de faire ses débuts en Coupe de France avec l’équipe première. Après une première année difficile, à l’issue de laquelle l’équipe première est reléguée en deuxième division, son action est récompensée en 1938-1939 par une remontée en Division 1. Le début de la Seconde Guerre mondiale vient interrompre les compétitions nationales, mais pas celles disputées à l’échelon régional, et Batmale continue d’exercer pendant deux ans.

Si vous êtes intéressé par LINK, veuillez consulter notre page d’accueil.

Acheter maillot stade rennais

Foggy Dance Club Les trois entraîneurs-adjoints Landry Chauvin, Philippe Redon et Michel Sorin quittent le club. Un nouveau manager général est engagé en la personne de Pierre Dréossi, et Christian Gourcuff est remplacé par Philippe Bergeroo dans le costume d’entraîneur. Peu productif, ce remplacement est suivi d’une chute brutale des résultats, qui aboutit, le 3 juin 1975, à un retour en Division 2, dix-sept ans après le dernier passage à ce niveau. Le lendemain, Daniel Moreira rejoint la Bretagne en signant un contrat portant sur quatre ans. En septembre 1973, deux ans après, boutique stade rennais seuls demeurent dans l’effectif André Betta et Alain Cosnard parmi les titulaires de Colombes. 26 septembre 2007 Clermont Foot Auvergne 0-1 a.p. 2011-2012 Le Mans (L2) 0 – 0 a.p. 45 12 avril Coupe de France 1/4 de finale Montpellier (L2) E 5-3 a.p. La version du 29 avril 2010 de cet article a été reconnue comme « bon article », c’est-à-dire qu’elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l’illustration. En 2009, alors que Guy Lacombe et son équipe parviennent enfin à franchir cet obstacle pour atteindre la finale de la Coupe de France, tout semble réuni pour que le Stade rennais ajoute un troisième trophée à son palmarès.

Free photo a player with the number 37 on his jersey stands in front of a scoreboard. À la suite de cet échec, Guy Lacombe quitte le club, et est remplacé par Frédéric Antonetti. Colleu, dont la première expérience comme entraîneur principal s’avère délicate malgré le maintien obtenu, revient au poste d’adjoint alors que Guy David prend les commandes de l’équipe. Sous sa houlette, le Stade rennais avait remporté la Coupe de France en 1965 et en 1971. En signe de deuil, l’équipe portera un brassard noir pendant deux rencontres. ↑ Ce bilan ne tient pas compte des saisons de guerre, de 1939-1940 à 1944-1945, exception faite de la Coupe de France. Habitué à jouer le milieu de tableau les saisons précédentes, le Stade rennais se retrouve cette fois à se battre pour son maintien. Pour la seconde fois de leur carrière, Cardiet et Cédolin, seuls rescapés de 1965, soulèvent la coupe. ↑ En seconde position derrière le Red Star, le Stade rennais termine la saison avec onze points d’avance sur son plus proche poursuivant, maillot stade rennais le FC Nancy.

Rennes : Rugani, 2 petits matchs et puis s'en va En Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, le SRUC doit rapidement baisser pavillon devant le Dukla Prague et son Ballon d’or Josef Masopust (0-2 à Prague, 0-0 à Rennes). Cette compétition récemment prise en main par l’UEFA, regroupe douze groupes de cinq équipes, avec deux tours éliminatoires entre les vainqueurs de groupe, pour désigner les trois qualifiés pour le premier tour de la Coupe UEFA. Vainqueur de la Coupe de France 1965, les rennais disputent la saison suivante la Coupe des vainqueurs de coupe. Mais le fait majeur de la saison est le parcours du club en Coupe de France. Le club s’attache les services des meilleurs espoirs bretons, comme Louis Floch, Pierre Garcia et Robert Rico, qui rejoignent l’effectif professionnel. ↑ Robert Vergne, « Lenoir et les Bretons souffriront à Mantes-la-Ville ! ↑ « François Pleyer, le serviteur », Collectif 2001, p. ↑ a b c d e f g et h Loire et Charbonneau 2001, p.

↑ a et b « 1990-2001 : une nouvelle ère commence », Collectif 2001, p. ↑ « Football Association – La clôture de la saison », Le Petit Parisien, no 14706, 14 mai 1917, p. ↑ a et b « Tableau d’honneur », France Football no 3375, 14 décembre 2010, p. Georges Cadiou, Les grands noms du football breton, Saint-Cyr-sur-Loire, Éditions Alan Sutton, 2006, 320 p. Georges Cadiou, Les grandes heures du football breton, Ouest-France, 1982, 222 p. Créé le 10 mars 1901 par d’anciens étudiants, le Stade rennais s’affirme rapidement comme le meilleur club de football de la ville de Rennes. Pour leur première participation à une compétition européenne les Bretons affrontent le Dukla Prague (actuel FC Marila Příbram), le club de l’armée tchécoslovaque. Mais cette domination restera stérile offrant une qualification logique au Dukla Prague. L’article suivant présente une liste de joueurs ayant évolué avec l’équipe première au Stade rennais FC depuis sa création en 1901. Cette liste est divisée en trois périodes : de 1901 à 1932 (période amateur) ; 1939 à 1945 (période de guerre, avec interruption des compétitions nationales, puis reprise en pointillés) ; 1932 à 1939 puis 1945 à aujourd’hui (période professionnelle). Faute de sources suffisantes, il est impossible de récapituler l’ensemble des joueurs ayant évolué au club pendant cette période.

Maillot domicile stade rennais

Juin-Juillet : Le club doit se résoudre à laisser partir plusieurs cadres de son effectif, dont deux des plus emblématiques : le gardien Petr Čech transféré à Chelsea pour une somme rondelette, et son capitaine Dominique Arribagé, reparti dans son club de cœur, maillot stade rennais le Toulouse FC. Le Stade rennais est laminé à domicile par l’AJ Auxerre (0 – 5), dont l’attaquant Djibril Cissé s’offre un quadruplé. La tâche est plus difficile en quarts, alors que l’AJ Auxerre se présente ; c’est cette fois à l’issue d’une prolongation que les Rennais remportent le match retour, Didier Christophe inscrivant le but vainqueur. 1er novembre : Le Stade rennais s’incline lourdement à domicile face à Valenciennes (0 – 3) et tombe pour la première fois de la saison dans la deuxième partie du classement. Valenciennes mer. Lorient dim. Pour l’occasion, Alan Stivell vient chanter l’hymne route de Lorient. 8 août : Début du championnat avec la réception de l’US Boulogne au stade de la route de Lorient. Durant la première partie du XXe siècle, la rivalité qui oppose l’équipe rennaise à l’US servannaise a des répercussions autour du terrain.

Durant les trente premières années de l’histoire du club, au début du XXe siècle, la présence d’un entraîneur n’est pas régulière. La rencontre prévue le 28 octobre contre l’AS Monaco au Stade Louis-II est reportée au 16 décembre du fait d’un accord passé entre la FFF et la LFP, qui prévoit le report de la journée 11 si la France doit jouer les barrages à la Coupe du monde. Alain Ravera (adjoint), André Amitrano (gardiens) et Christian Schmidt (préparateur physique) suivent Lacombe à Monaco. Paradoxalement, Christian Gourcuff verra son club de toujours, le FC Lorient, griller la politesse au Stade Rennais dans les deux coupes nationales, notamment en éliminant les « Rouge et Noir » en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Christian Gourcuff apprend son licenciement à l’issue de la rencontre. 4 mai : Pour la dernière rencontre de la saison, le Stade rennais vient s’imposer à Auxerre (3 – 2). Cela lui permet de terminer à la 12e place du classement final.

La saison 1995-1996 du Stade rennais football club débute le 19 juillet 1995 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 18 mai 1996 avec la dernière journée de cette même compétition. ↑ Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton, volume II : 1991-1997, Éditions Apogée, 1997, p. ↑ Frank Simon, « Redon, le caméléon », France Football, no 2992 bis, 15 août 2003, p. Le club est engagé dans trois compétitions, et commence ses matchs de compétition officielle le 8 août 2009 avec la première journée de Ligue 1. Le club est aussi engagé en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Sportivement, ce changement est un échec : sur les dix matchs restants en championnat, l’équipe obtient quatre matchs nuls et concède six défaites. 1er décembre : Après trois défaites en autant de matches, le Stade rennais est éliminé de la Coupe UEFA avant même le dernier match de poules. Tirage au sort le 15 décembre. Tirage au sort le 25 septembre. Tirage au sort le 10 janvier 2010. Le trente-deuxième de finale opposant Avranches à Saumur (0 – 1 a.p.) fut joué le 16 janvier. 24 avril 2010 J29 US Quevilly Ext.

10 avril 2010 J27 La Vitréenne FC Ext. 15 août 2009 J02 US Sénart-Moissy Ext. 26 octobre 2008 J10 ES Viry-Châtillon Ext. Après six ans de bons et loyaux services, Daniel Rodighiero plie bagage au mois d’octobre, et ne sera remplacé qu’en janvier avec l’arrivée du Lyonnais André Guy. Éliminé en seizièmes de finale de la Coupe de France, après avoir affronté au premier tour Mostaganem, à Oran ; le Stade rennais chute en huitièmes de finale de la Coupe Drago, sorti comme la saison précédente par l’Olympique lyonnais. L’international français revient à Rennes dix ans après avoir quitté la capitale bretonne. Dubaële, resté deux ans à s’occuper des jeunes du club depuis 1974, trouve devant lui un effectif amoindri dès le début de saison. La saison se terminera donc par un déplacement dans le Pas-de-Calais. 27 avril : En battant CS Sedan-Ardennes (1 – 0) lors de l’avant-dernière journée de D1, le Stade rennais assure son maintien dans l’élite.

Consultez notre site Web pour en savoir plus sur boutique stade rennais.

Stade rennais maillot exterieur

19 24 décembre Division 2 16 Bordeaux E 3-2 ? 10 23 octobre Division 2 10 Charleville E 0-0 ? 11 30 octobre Division 2 11 CA Paris D 2-1 ? 9 20 octobre Division 2 9 Montpellier E 2-1 ? 12 11 novembre Division 2 12 Alès E 2-1 ? 2 4 septembre Division 2 2 Nancy D 1-0 ? La saison 1932-1933 du Stade rennais Université Club débute le 11 septembre 1932 avec la première journée du premier Championnat de France de football professionnel, alors dénommé Championnat National, pour se terminer le 30 avril 1933 avec la dernière journée de cette même compétition. Une mauvaise série en mars – avril (0V-1N-5D), vient mettre celui-ci en péril, avant que le Stade rennais UC ne se reprenne pour atteindre finalement la quatorzième place. Longtemps, le Stade rennais semble en course pour la première place du groupe B, qualificative pour la finale du championnat de France.

↑ a et b Le Stade rennais ne participe pas à la Coupe Drago, celle-ci étant réservée aux clubs professionnels ayant été éliminés de la Coupe de France avant les quarts de finale. Cela avait laissé le temps au Stade rennais de disputer ses quatre rencontres face aux deux clubs pré-cités, mais l’ensemble des résultats de ces derniers furent annulés par la fédération. 31 mai : Dernière journée de Ligue 1. Obligé de l’emporter au Stade Vélodrome pour espérer une qualification européenne, les Rennais s’inclinent lourdement face à des Marseillais en lutte pour le titre de champion. Avant la double confrontation, le hasard veut que les Rennais se déplacent une première fois au Stade Vélodrome un peu moins d’une semaine avant le match aller, pour le compte du championnat. Le Stade rennais FC parvenant à se stabiliser en première division à partir du milieu des années 1990, se pose une nouvelle fois la question d’une rénovation du parc des sports.

Après la guerre et au début des années 1950, les spectateurs se font de plus en plus nombreux. Les prémices de la Seconde Guerre mondiale viennent perturber cette saison, d’abord parce que de nombreux matches prévus au mois d’octobre étant reportés à la suite du départ de nombreux footballeurs vers les casernes après un ordre de mobilisation partiel, ensuite parce que deux clubs sont dans l’incapacité de terminer le championnat : l’US Tourcoing (forfait général après la 32e journée) et le FC Dieppe (après la 43e journée). Les antagonismes avec les supporters des autres clubs bretons sont moins prononcés. Chacune est construite sur au moins deux niveaux. Lors des onze premières journées, Pokou inscrit pas moins de 17 buts, dont un quadruplé et un triplé, ce qui suffira à faire de lui le meilleur buteur rennais de la saison. En 1986, alors que le club a entre-temps « fait l’ascenseur », il revient sur la table, le Stade rennais FC disputant une deuxième saison de suite dans l’élite.

↑ Moustapha Kamara, Hervé Causse, « Les opérations de transfert de footballeurs professionnels », Éditions L’Harmattan, 2007, p. ↑ Frank Simon, « Dréossi : « Une mentalité de conquérants » », France Football, no 2932 bis, 21 juin 2002, p. Une modernisation est une nouvelle fois mise en œuvre. Cette fois, la rénovation est mise en œuvre, et vise à reconstruire l’ensemble des tribunes du stade, pour offrir une capacité de 33 000 places. Le Stade rennais FC retrouvant la première division en 1983, un agrandissement du stade à 35 000 places lui est promis en cas de maintien. Conséquence, ils ne parviendront jamais à s’extirper du milieu de classement et œuvreront toute la saison à tenter d’assurer le maintien. Habitué à jouer le milieu de tableau les saisons précédentes, le Stade rennais se retrouve cette fois à se battre pour son maintien. Ce projet est reporté sur la durée, d’autant que les résultats sportifs médiocres du club à partir du milieu des années 1970 entraînent une baisse de la fréquentation du stade. Le nom du stade de la route de Lorient est durant plusieurs années l’objet de diverses discussions. Marseille vient s’imposer route de Lorient (1 – 3) grâce à un doublé de l’ancien rennais Cyril Chapuis, et le Stade rennais entre pour la première fois dans la zone de relégation.

Consultez notre page d’accueil pour en savoir plus sur maillot stade rennais.

Achat maillot stade rennais

Stade rennais vs USM Alger, July 16th 2016 - Mexer 2 Après l’obtention d’un titre de champion de France interfédéral en 1917, l’entre-deux-guerres permet au Stade rennais UC d’acquérir une certaine notoriété sur la scène nationale en disputant deux finales de Coupe de France, toutes deux perdues, en 1922 et 1935. En 1932, il franchit le pas du professionnalisme, et participe au premier championnat du genre organisé en France. La rivalité naissante entre le Stade rennais UC et l’US servannaise se confirme dès la saison suivante, les Servannais remportant leur premier titre de champion de Bretagne devant le SRUC, deuxième. L’histoire du Stade rennais FC, club de football français basé à Rennes en Bretagne, débute le 10 mars 1901, date à laquelle d’anciens étudiants créent sous le nom de Stade rennais un club omnisports où sont pratiqués le football et l’athlétisme. ↑ a et b Édouard Réis-Carona, « Coup de balai à Rennes », France Football, no 2926, 7 mai 2002, p. Trois ans plus tard, il obtient la nationalité française, et représente les couleurs de son nouveau pays en équipe de France militaire. Cette situation dure pendant trois ans. Cette différence s’explique par la question du rattachement ou non du département de la Loire Atlantique et de la ville de Nantes à la Bretagne administrative, c’est cette même question qui est à l’origine de cette rivalité entre les deux villes depuis l’après guerre.

Free PSD final football match day social media template design Deux semaines après sa création, le 24 mars 1901, la section football du Stade rennais dispute un premier match face au Football-club rennais. En 1917, le Stade rennais UC prend part à la première édition de la Coupe de France. ↑ Est de nationalité sportive française lorsqu’il obtient son titre de meilleur buteur, la plus haute sélection dont Sow avait alors défendu les couleurs étant l’équipe de France espoirs. Cet article est reconnu comme « article de qualité » depuis sa version du 23 février 2014 (comparer avec la version actuelle). Article détaillé : Galette-saucisse. Pour un article plus général, voir Stade rennais Football Club. En la matière, le Stade rennais fait partie des clubs français qui choisissent de se doter d’un préparateur physique dès les années 1990, ce qui n’est pas la norme. Après une saison aux côtés de Christian Gourcuff, Moine est conservé par Philippe Bergeroo, qui engage cependant Georges Gacon comme préparateur physique principal. Mais en juin 2003, alors que Halilhodžić quitte le club pour Paris, Cyril Moine le suit.

3D Tennis Court V5 Vahid Halilhodžić et Bruno Baronchelli, puis László Bölöni et le Portugais Joaquim Rolão Preto connaissent une trajectoire similaire. Les joueurs restants disputent une compétition régionale, la Coupe des Aînés. 26 octobre : Élimination en Coupe de la Ligue, dès l’entrée du Stade rennais dans la compétition. C’est alors que le Stade rennais fait de nouveau appel à lui pour devenir entraîneur-joueur, avec sous ses ordres des éléments de valeur tels que Jean Prouff, Salvador Artigas et Henri Guérin. Salvador Artigas prend la suite de François Pleyer. Alors que la Division 1 reprend ses droits en 1945, le Stade rennais voit revenir François Pleyer, ancien joueur du club. À l’issue d’une assemblée générale, elle quitte le giron du SRUC et prend le nom de Stade rennais football club. Laurent Grün (sous la direction de Thierry Terret), Entraîneur de football : histoire d’une profession de 1890 à nos jours (Thèse de doctorat en STAPS), Université Claude-Bernard Lyon 1, 2011, 1082 p. ↑ Alain Prioul et Jean-Yves Augel, Laurent Pokou, un destin de foot, Saint-Maur-des-Fossés, Sépia, 2011, p. Keruzoré reconstruit patiemment son effectif, avec le recrutement du buteur néerlandais Erik van den Boogaard, le retour au club de Patrick Delamontagne, et l’installation de quelques joueurs comme titulaires inamovibles, comme François Denis, Michel Sorin, Serge Le Dizet et Laurent Delamontagne, le jeune frère de Patrick.

Ex-FC Nantes - Stade Rennais History.. Obligé d’alléger sa masse salariale, le Stade rennais voit ses meilleurs joueurs le quitter, comme Laurent Pokou parti à Nancy, et doit se séparer de ses meilleurs jeunes, comme Pierrick Hiard et Patrick Delamontagne. ↑ « G. Lacombe, maillot stade rennais nouvel entraîneur du Stade Rennais F.C. ↑ La LFP a donné la victoire sur tapis vert au Toulouse FC, pour le match Nantes-Toulouse interrompu à la 87e minute sur le score de 0-0 ; sans cette victoire, le Stade rennais aurait terminé troisième – pour la première fois de son histoire. L’année 1972 voit la section football se séparer de la structure omnisports, et prendre le nom de Stade rennais Football Club. À l’issue de la saison 1903-1904, le football rennais connaît un changement majeur. En 1935, le Stade rennais atteint néanmoins la finale de la Coupe de France, treize ans après sa première apparition à ce niveau. Il remporte également la Coupe interfédérale de l’Ouest, organisée avec les clubs restés affiliés à l’USFSA.

Ancien maillot stade rennais

Guy Stéphan ou encore le milieu de terrain Christian Zajaczkowski. En avril 1967, le terrain d’honneur du parc des sports est équipé d’un éclairage qui permet la tenue de rencontres en nocturne avec une puissance de 950 lux au sol. Mais son efficacité à domicile (meilleure équipe du groupe sur son terrain) sera contrebalancée par ses manques à l’extérieur (deuxième plus mauvaise équipe loin de ses bases). Dans sa partie est, il est bordé par la rocade de Rennes et se trouve non loin du fleuve de la Vilaine, situé plus au Nord. En finale, le 20 juin 1971, le Stade rennais domine largement l’Olympique lyonnais dans le jeu, mais tarde à concrétiser son avantage par un but. Le plus souvent intraitables à domicile, les Rennais auront terminé quatrième meilleure attaque du championnat. Après la guerre et au début des années 1950, les spectateurs se font de plus en plus nombreux. Mais le début des matchs retour est catastrophique : quatorze matchs sans victoire, dont huit défaites, font retomber les Rennais à la dix-neuvième place, qui les condamneraient à un retour en D2. Le Stade rennais perd quatre de ses cinq premiers matchs, encaissant la bagatelle de 16 buts au passage.

Cela avait laissé le temps au Stade rennais de disputer ses quatre rencontres face aux deux clubs pré-cités, mais l’ensemble des résultats de ces derniers furent annulés par la fédération. Il ne pourra cependant faire ses débuts en Division 1 qu’en mars, n’étant pas qualifié jusqu’alors par la Fédération française de football. Les six tireurs suivants n’ayant pas tremblé, ce sont les deux derniers joueurs de champ qui s’avancent. Il s’agit d’abord de joueurs de leur effectif, puis de plusieurs adjoints dédiés à partir de la fin des années 1980, parfois spécialisés dans l’entraînement des gardiens de but ou dans la préparation athlétique des joueurs. Seul vainqueur de la soirée, c’est finalement Sochaux qui sauve sa place dans l’élite. Longtemps, le Stade rennais semble en course pour la première place du groupe B, qualificative pour la finale du championnat de France. Après ce match et Brann-Dinamo 2-1 (Bâle exempt), le Stade Rennais reste cinquième. À l’issue de la saison 2019-2020, le Stade rennais FC a inscrit 3 033 buts en première division du Championnat de France de football, depuis le premier, marqué le 11 septembre 1932 par l’Allemand Walter Kaiser.

↑ Claude Loire, Le Stade rennais fleuron du football breton 1901-1991, Rennes, Apogée, 1994, p.164. La saison 1932-1933 du Stade rennais Université Club débute le 11 septembre 1932 avec la première journée du premier Championnat de France de football professionnel, alors dénommé Championnat National, maillot stade rennais pour se terminer le 30 avril 1933 avec la dernière journée de cette même compétition. Au classement, les Rennais ne parviennent pas à concurrencer un FC Nantes qui remporte son premier titre de champion, malgré deux victoires obtenues sur le voisin ligérien (3-2 à Nantes, 4-0 à Rennes). Quant aux frères Delamontagne, ils ne seront pas en reste avec 35 buts à eux deux. La Coupe de France n’est pas non plus l’occasion de grandes réjouissances. La vieille tribune en béton située côté route est mise à bas, et remplacée par un nouvel ensemble plus vaste, protégé par de grandes toiles. Quelques jours plus tard, le premier match disputé au stade de la route de Lorient est également une réussite (victoire 3 – 1 contre le CA Paris). Le nom du stade de la route de Lorient est durant plusieurs années l’objet de diverses discussions.

Dès l’introduction du professionnalisme en France, le Stade rennais fait partie de l’aventure. Rapidement, le Stade rennais s’installe à la première place du classement, la seule qui assure à son détenteur la remontée en D1. Une première pour les « Rouge et Noir s depuis 1971. Le lendemain, l’En Avant Guingamp se qualifie à son tour en battant Toulouse (2 – 1). L’édition 2008-2009 de la compétition propose pour la première fois un derby breton en affiche de la finale. Côté rouennais, c’est l’Argentin Daniel Alberto qui doit prendre ses responsabilités, mais celui-ci voit son tir repoussé par Hiard. Les choses commencent bien puisque Kaba Diawara, prêté en janvier par Bordeaux au Stade rennais pour renforcer l’attaque, ouvre le score. Supporters du Stade rennais : le manuel officieux, Langrolay-sur-Rance, Les Éditions du coin de la rue, 2017, 123 p. Le Stade rennais doit donc disputer en 1980-1981 une quatrième saison de suite en D2.

Maillot gardien stade rennais

À l’issue de l’antépénultième journée, ponctuée par une nouvelle défaite à Lille, le SRFC rentre dans la zone de relégation, conséquence d’un treizième match consécutif sans victoire toutes compétitions confondues. Une deuxième victoire lors d’un derby, cette fois contre le FC Nantes (2 – 0), entretient cet objectif, qui est enterré trois journées plus tard avec une défaite en déplacement face à Toulouse, concurrent direct pour le maintien. La saison 1957-1958 du Stade rennais Université Club débute le 15 août 1957 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 1er juin 1958 avec la dernière journée de cette compétition. Ainsi, en cette saison 1957-1958, seulement deux clubs de D1 descendront quand quatre clubs de D2 monteront. 18 & 25 février : Le club se relance totalement en l’emportant par deux fois sur le même score (4 – 1), face au RC Lens à domicile, et surtout contre Lyon à Gerland. Deux Yougoslaves, Kujtim Shala et l’expérimenté Blaž Slišković l’accompagnent, ainsi que l’Américain Hendrig Gutierrez. Tirage au sort le 14 janvier 2010. Rennes connaissait son adversaire potentiel dès avant son soixante-quatrième de finale. 26 octobre : Élimination en Coupe de la Ligue, dès l’entrée du Stade rennais dans la compétition.

Bien visibles avec l’intégration en équipe première de joueurs issus du centre, les progrès sont également mis en lumière par leur présence dans les équipes de France de jeunes. Sa tâche est facilitée par le passage prévu de 18 à 20 clubs pour l’édition 1958-1959 de la D1. Le club est engagé dans trois compétitions, et commence ses matchs de compétition officielle le 22 août 2020 avec la Ligue 1. Le club est aussi engagé en Coupe de France et en Ligue des champions. À l’inverse, la somme la plus importante perçue par le Stade rennais lors d’un transfert l’a été dans le cadre du transfert de l’attaquant congolais Shabani Nonda à l’AS Monaco lors du même été 2000, avec une indemnité de transfert de 150 millions de francs, soit près de 23 millions d’euros. En attendant le remplacement de Cédolin, le groupe professionnel est pris en charge par Frédo Garel, qui assure l’intérim le temps d’une double confrontation face au FC Metz en Coupe de France. La réserve du Stade rennais FC entraînée par Romain Ferrier évolue en National 3 – Groupe Bretagne. Il redevient alors entraîneur, puis conseiller technique dans divers clubs, en particulier en Bretagne.

C’est dans ce contexte qu’apparait un nouveau type d’associations de supporters, assimilées à la mouvance ultra. Ces modifications structurelles s’accompagnent de plusieurs changements dans l’organigramme. Marseille vient s’imposer route de Lorient (1 – 3) grâce à un doublé de l’ancien rennais Cyril Chapuis, et le Stade rennais entre pour la première fois dans la zone de relégation. Nota : l’ordre des journées est celui dans lequel elles ont été jouées. ↑ Le Stade rennais avait atteint la finale en 1922 et en 1935, mais avait été battu. De l’épopée de 1965, les seuls rescapés sont l’entraîneur Jean Prouff, et les défenseurs Louis Cardiet et René Cédolin, ce dernier n’ayant cependant pas disputé la finale rejouée contre Sedan. ↑ Les rencontres de championnat auxquelles la LFP n’a pas encore donné d’heure précise peuvent encore être décalées du vendredi au dimanche, boutique stade rennais ou du mercredi au mardi. Le début des années 1960 ne voit pas une franche progression sportive du Stade rennais, qui stagne au milieu du classement de D1, et ne parvient pas à réitérer sa performance de 1959 en Coupe de France. La place au classement est celle à l’issue du week-end ou du milieu de semaine. On note cependant les départs d’André Betta et de quelques anciens titulaires comme Daniel David et Ricardo Cherini, mais le club peut commencer à s’appuyer sur sa génération « Gambardella 1973 », au premier rang duquel le milieu de terrain Jean-Luc Arribart, et continue de recruter en Afrique avec l’arrivée du Marocain Houssaine Anafal.

↑ Le match est disputé sur le terrain du FCP Joinville-le-Pont cf. ↑ N : terrain neutre ; D : à domicile ; E : à l’extérieur ; drapeau : pays hôte du match international. ↑ a et b Rencontres disputées au Stade de la Rabine, à Vannes. J21 Stade briochin rés. J09 Stade briochin rés. 10 octobre 2009 J09 Le Havre AC (rés.) Dom. 23 août 2009 J03 USJA Carquefou Dom. 15 août 2009 J02 US Sénart-Moissy Ext. 8 mai 2010 J31 FC Mantes Ext. 14 février 2010 J20 US Orléans Dom. 3 février 2010 J16 GSI Pontivy Dom. 20 février 2010 J21 ES Viry-Châtillon Ext. 27 septembre 2009 J08 AJ Auxerre (rés.) Ext. 21 mars 2010 J24 AJ Auxerre (rés.) Dom. 7 mars 2010 J22 RC France Dom. 13 mars 2010 J23 US Avranches Ext. 24 avril 2010 J29 US Quevilly Ext. 2 mai 2010 J30 US Ivry Dom. 28 novembre 2009 J14 US Ivry Ext.

Si vous êtes intéressé par LINK, veuillez consulter notre site Web.

Maillot extérieur stade rennais

À la suite de ce sauvetage sportif, la municipalité décide de lancer un appel d’offres pour céder ses parts de la SEM, le club lui coûtant trop cher. D’autres sections, notamment de basket-ball, de rugby à XV et de hockey sur gazon, apparaissent par la suite. En 2010-2011, le Stade rennais rugby termine à la seconde place du Top 10, meilleure place obtenue en saison régulière par le club et gagne en demi-finale de phase finale contre Montpellier (20-13), après une série de trois défaites à ce stade contre ce club, et retrouve en finale Perpignan (ex-USAT XV Toulouges). ↑ Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. ↑ a b et c Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. Pour cette première édition, le Stade rennais élimine facilement le Stade vannetais par neuf buts à zéro, mais bute sur le SA du Lycée de Rennes en demi-finale (défaite 0-1). C’est finalement le FC rennais qui décroche le premier titre mis en jeu.

Cette page présente l’historique saison par saison du Stade rennais FC en Coupe de la Ligue. Parfois brillant à l’extérieur, le Stade rennais peine à domicile, où les victoires sont rares. C’est oublier bien vite le problème récurrent des matchs à l’extérieur, où le Stade rennais ne se montre une nouvelle fois pas fameux (5V-7N-5D, bien loin du bilan de 11V-2N-4D du FC Mulhouse). Pour les articles homonymes, voir Stade rennais (homonymie). Les 18 ans du Stade rennais disputent à partir de janvier la Coupe Gambardella 2008-2009. L’épreuve est ouverte cette saison aux joueurs nés en 1990, 1991 et 1992. Le Stade rennais est tenant du titre, mais est sorti en huitièmes de finale par Le Havre AC. Le Stade rennais rugby est un club féminin de rugby à XV français participant au Championnat de France féminin de rugby à XV. ↑ Frank Simon : « Dréossi : « Une mentalité de conquérants » », France Football no 2932bis, 21 juin 2002, p. La saison 1953-1954 du Stade rennais Football Club débute le 23 août 1953 avec la première journée du Championnat de France de Division 2, pour se terminer le 30 mai 1954 avec la dernière journée de cette compétition.

28 octobre : À la faveur d’un succès à Lens (2 – 1), le Stade rennais est troisième du classement et semble menacer le leader lyonnais et son dauphin nancéien. Trois techniciens, Jean Batmale, Antoine Cuissard et Christian Gourcuff, exercent sur deux périodes non consécutives au Stade rennais durant leur carrière : le premier connaît une interruption d’un an, durant la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il dirige les amateurs de la Tour d’Auvergne ; le second exerce au début des années 1960, puis est rappelé par le club en 1975, près de onze ans après son premier mandat comme entraîneur ; le troisième dirige l’effectif rennais lors de la saison 2001-2002 avant d’être remercié, puis fait son retour au club quatorze années plus tard. À partir des années 1960, le spectacle sportif qu’offre le stade de la route de Lorient attire les ouvriers des usines de la Janais et de la Barre Thomas, dédiées au montage des automobiles Citroën. Il avait fait ses adieux au public du Stade de la route de Lorient quatre jours plus tôt.

Pour les remplacer, le Stade rennais UC récupère notamment Henri Baillot (8 sélections en équipe de France entre 1948 et 1950), ainsi que les attaquants étrangers Pär Bengtsson et José Caeiro. 2001, année du centenaire du club, débute par une élimination en Coupe de la ligue face au voisin nantais, futur champion de France (2 – 4 a.p.). Importée de Grande-Bretagne, cette pratique demeure un luxe pour les clubs français, et le capitaine joue alors un rôle prépondérant par rapport à ses coéquipiers. Heurtebis ne sera pas le seul dans cette situation, puisque de nombreux jeunes joueurs viennent renouveler l’effectif. Faute de sources suffisantes, boutique stade rennais il est impossible de récapituler l’ensemble des joueurs ayant évolué au club pendant cette période. Keruzoré reconstruit patiemment son effectif, avec le recrutement du buteur néerlandais Erik van den Boogaard, le retour au club de Patrick Delamontagne, et l’installation de quelques joueurs comme titulaires inamovibles, comme François Denis, Michel Sorin, Serge Le Dizet et Laurent Delamontagne, le jeune frère de Patrick. ↑ « Départ des joueurs du Stade Rennais. Le Stade rennais pointe à la 10e place du classement.

Consultez notre page Web pour en savoir plus sur stade rennais boutique.

Bon de réduction pour maillot stade rennais

Le centre d’entraînement Henri-Guérin (plus communément appelé la Piverdière) regroupe le camp d’entraînement et le siège administratif du Stade rennais FC. Article détaillé : Centre d’entraînement Henri-Guérin. ↑ Match disputé au Stade du centre sportif universitaire, à Shenzhen. ↑ « Jordan Tell nouvel attaquant du Stade Rennais F.C. ↑ a et b « Rafik Guitane s’engage avec le Stade Rennais F.C. 31 mai : Entraîneur du club depuis 2003, Laszlo Bölöni quitte le club et s’engage avec l’AS Monaco. La décision de suspendre le championnat (mi-mars), puis de l’arrêter (fin avril) en figeant le classement au quotient de points par match, apporte au Stade rennais FC la meilleure place de son histoire en Ligue 1. Le Stade rennais devrait disputer le 3e tour de qualification ou accéder directement à la phase de groupe de la Ligue des champions 2020-2021, une première pour le club. Parallèlement, en Ligue Europa, le club, qualifié d’office finit dernier (4e) du groupe E composé du Celtic FC, de la SS Lazio et du CFR 1907 Cluj.

16 26 novembre Division 2 – Groupe B 16 St. Le dernier club alors en lice gagne le droit de se mesurer au 18e de Première division. Seuls ses épisodiques retours en Division 1 lui permettent de passer de nouveau au-dessus des 10 000 spectateurs en moyenne. ↑ « ROMAIN SALIN NOUVEAU GARDIEN DU STADE RENNAIS F.C. C’est le cas du gardien Jean-Noël Dusé, du défenseur Bernard Tischner, du milieu de terrain Dominique Vésir et des attaquants Karel Bonsink et François M’Pelé. ↑ Le match se dispute au terrain Guy De Reals à Plouvorn. 11 janvier : Le Stade rennais enchaîne une cinquième victoire d’affilée en battant Guingamp (2 – 1) sur un terrain gelé. ↑ Michel Jouneaux, Le Stade lavallois, une histoire, Siloë, 1994, p.38. ↑ Match disputé à Bagnes. ↑ Match disputé à Vire. ↑ Rencontre dirigée par un trio d’arbitres suisses, dans le cadre d’un échange entre la Fédération française de football et l’Association suisse de football.

9 avril : Première victoire du Stade Rennais à l’extérieur de la saison, à l’occasion d’un déplacement à Toulouse (2 – 0). Il aura fallu attendre le 16e déplacement pour que l’équipe rennaise en ramène une victoire. Par la suite, la présence d’un ou de plusieurs adjoints devient récurrente. Les deux groupes en vigueur depuis vingt ans sont remplacés par une poule unique de vingt-deux clubs, alors que les barrages disparaissent. Plus expérimentés et fort de leur supériorité technique, les joueurs du Dukla Prague vont dominer la rencontre et s’imposer sur le score de 2-0. Un écart de 2 buts reflétant bien la différence de niveau entre les deux équipes même si les Bretons ont produit une réplique satisfaisante. Le record actuel est de 29 490 spectateurs, marque établie à l’occasion d’une rencontre de Ligue 1 disputée le 20 août 2005 contre l’Olympique de Marseille (victoire du Stade rennais par trois buts à deux). ↑ Match décalé en raison de la participation de l’AS Monaco à la finale de la Coupe de la Ligue le samedi précédent. ↑ Les Girondins de Bordeaux, vainqueurs de la coupe de la ligue, sont assurés de terminer dans les deux premiers, places qualificatives pour la Ligue des Champions, la place est donc allouée au cinquième.

Free vector gradient football field background Le public qui se rend au Roazhon Park est majoritairement originaire de Bretagne et de la région rennaise. La réserve du Stade rennais FC entraînée par Pierre-Emmanuel Bourdeau évolue en National 3 – Groupe Bretagne. Le Stade rennais commence sa saison en fanfare, et s’empare rapidement de la tête de son groupe. Après la trêve hivernale, l’équipe dispute la Coupe de France, et défend son titre jusqu’aux demi-finales. 16 mars : Le Stade rennais parvient difficilement à éliminer le petit Poucet de la Coupe de France, Schiltigheim (2 – 1), et se qualifie pour les demi-finales de la compétition. Rétrogradés à la sixième place à la mi-février, les Rennais remettent la gomme au printemps pour s’approprier la quatrième place, qualificative pour la Coupe UEFA. 12 décembre : En allant battre sur sa pelouse l’AS Nancy-Lorraine (2 – 1), le Stade rennais enchaîne un quatrième match consécutif sans défaite et retrouve les avant-postes.

Faux maillot de stade rennais

Live Stade Brestois 29 / Stade Rennais F.C. Il succède à Guy Lacombe, parti à Monaco et dont le contrat n’avait pas été prolongé. La rencontre prévue le 28 octobre contre l’AS Monaco au Stade Louis-II est reportée au 16 décembre du fait d’un accord passé entre la FFF et la LFP, qui prévoit le report de la journée 11 si la France doit jouer les barrages à la Coupe du monde. 28 juillet : Première journée de D1. 15 juillet : Premier match de la saison, avec le troisième tour aller de la Coupe Intertoto. 3 mars : Le FC Lorient élimine le Stade rennais en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Deux semaines après sa création, le 24 mars 1901, la section football du Stade rennais dispute un premier match face au Football-club rennais. Un mois après le premier match, le Parc des sports est officiellement inauguré. C’est le premier joueur japonais à évoluer au Stade rennais. Relégué au même niveau que les clubs précédemment cités, le Stade rennais abandonne de fait sa position de meilleur club breton. La Coupe de France ne vient pas non plus pimenter la saison rennaise, le club venant difficilement à bout du Véloce vannetais aux tirs au but avant de chuter – comme la saison précédente – sur le FC Metz en seizièmes de finale.

27 janvier : Le Stade rennais bat Strasbourg (3 – 2) et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, grâce à un but marqué par Severino Lucas en fin de match. 13 janvier : Le Stade rennais est éliminé de la Coupe de la Ligue, après prolongation, à Lille (1 – 3), en huitièmes de finale. 28 mer. 13 janvier 19 h 00 Coupe de la Ligue 1/8 de finale Lille E 1 – 3 a.p. 1/32 de finale Balma SC (CFA) 0 – 1 a.p. 23 15 décembre Coupe de France 1/32 de finale Balma (CFA) E 1-0 a.p. Le club est engagé dans trois compétitions, et commence ses matchs de compétition officielle le 8 août 2009 avec la première journée de Ligue 1. Le club est aussi engagé en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. La saison 2002-2003 du Stade rennais football club débute le 3 août 2002 avec la première journée de Ligue 1 (qui remplace l’ancienne Division 1) pour se terminer le 24 mai 2003 avec la dernière journée de cette même compétition.

La saison 1985-1986 du Stade rennais football club débute le 16 juillet 1985 avec la première journée du Championnat de France de Division 1, pour se terminer le 25 avril 1986 avec la dernière journée de cette même compétition. 11 août : Après deux défaites, le Stade rennais est dernier en championnat. 8 août : Début du championnat avec la réception de l’US Boulogne au stade de la route de Lorient. 1 Les rencontres de championnat auxquelles le comité de programmation de la LFP n’a pas encore attribué d’heure peuvent encore être décalées du samedi au dimanche, ou du mercredi au mardi. Deux rencontres décisives s’annoncent, avec les réceptions successives de Châteauroux et Cannes, à trois jours d’intervalle. ↑ a et b Rencontres disputées au Stade de la Rabine, à Vannes. 1er novembre : Le Stade rennais s’incline lourdement à domicile face à Valenciennes (0 – 3) et tombe pour la première fois de la saison dans la deuxième partie du classement.

27 septembre : Première défaite de la saison en compétition officielle. Il s’y stabilisera pendant toute la fin de saison. 8 décembre : Fin de la phase aller avec un match nul acquis sur la pelouse de Sedan (0 – 0). Le Stade rennais pointe à la douzième place. Comme un symbole, c’est une énorme erreur défensive, exploitée par le Toulousain Debève, qui scelle le score du match. 6 février : Les Girondins de Bordeaux, champions de France en titre, sont battus route de Lorient par une équipe rennaise qui enchaîne un troisième match consécutif avec quatre buts marqués (4 – 2). Marveaux, Briand, Bangoura et Gyan sont les buteurs du soir. Troisième tour Stade rennais FC 2 – 2 a.p. 1/8 de finale Lille OSC 3 – 1 a.p. 1/16 de finale Stade rennais FC 1 – 1 a.p. ↑ a b c d et e Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. Le Football Club rennais est un club créé en 1901 par des étudiants rennais qui fusionne le 4 mai 1904 avec le Stade rennais. 13 septembre : Le club décide de modifier ses avant-matchs à domicile et y intègre l’interprétation de Bro gozh ma zadoù.